Suivez les courses au large du Team Adeosys

Départ Cap Martinique dans 9 jours !

Le bateau est au ponton depuis mardi matin et ne le quittera que le dimanche 1er mai pour s’amarrer à Fort de France, une vingtaine de jours plus tard !

La maison pour nos 3 prochaines semaines est toute propre, prête à nous accueillir dans ce tout petit espace confiné avec grande terrasse….

Pour le moment, tout est bien rangé au sec, à la maison… et on peut se demander comment on va ranger tout cela dans un si petit espace.

Les derniers jours de préparatifs vont aller vite… oh, cela fait déjà quelques jours que le temps file trop vite…. Entre la préparation de la logistique, l’informatique, les tests de communication satellite, les derniers préparatifs du bateau,….

Les jours à venir vont être chargés :

  • Samedi : Finalisation de l’inscription
  • Lundi : Chargement du bateau et contrôle sécurité en fin de journée
  • Mardi : Contrôle pharmacie, puis contrôle de jauge
  • Mercredi : Pliage de toutes les voiles pour limiter l’encombrement
  • Jeudi : Briefing sécurité et dîner des équipages
  • Vendredi : Briefing organisation
  • Samedi : Chargement complet du bateau
  • Dimanche : Briefing Météo et départ du pont vers 12h pour un départ sur l’eau à 15h

Entre les trous, pas trop de temps de repos :

  • Analyse météo,
  • Finalisation des derniers achats nourriture,
  • Sac de vêtement
  • Et un peu de travail pour palier au 4 semaines d’absence à venir.

Nous ne manquerons de vous tenir informer des derniers jours de préparation, jusqu’au départ avec le lien pour nous suivre.

Cap Martinique : La cause soutenue

Cap Martinique : La cause soutenue

La Cap Martinique a demandé à chaque concurrent de soutenir une cause environnementale ou sociale.
A quasiment 30 jours du départ, il était temps pour Adeosys d’arborer les couleurs de KarrGreen.

Pourquoi KarrGreen ?

Tout simplement  parce qu’à mon sens, la promotion du véhicule électrique est un GROS mensonge au niveau écologique , ainsi qu’au niveau économique.
C’était là, l’occasion de passer le message.

Rouler au Biométhane, c’est utilisé un produit de la terre mais en roulant, vous lui rendez ce que vous lui avez pris !
En plus, au lieu de faire profiter le lobbying de l’industrie du pétrole, vous contribuez à soutenir les acteurs locaux qui ont pris le risque d’investir dans ses stations écologique, pour préservez notre environnement.

Mais qu’est-ce que permet le Biométhane ?

  • valorisation de nos déchets
  • production d’une énergie renouvelable
  • réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • amélioration de la qualité des sols et de l’air
  • production d’un engrais naturel
  • favorisation une énergie locale

Pour en savoir plus : https://www.karrgreen.com/

 

Cap Martinique : Départ dans 40 jours

La course contre le temps à commencer. Dans 6 semaines, nous serons sur le départ :

  • Le week-end dernier, c’était préparation de la pharmacie et révision de tout le matériel de sécurité (Gilets, sangles, Balise Mob, balise PLB, Bouée gonflage, Perche IOR,…)
  • Ce week-end, c’était la validation des voiles : Nouvelle Grande Voile, tests de toutes nos voiles d’avant avec les prises de RIS.
  • Cette semaine, le bateau sort pour se refaire une carène toute propre.
  • Les abonnements iridium, météo, messagerie… sont lancés afin de tout tester avant une première navigation aux larges qui validera le bon fonctionnement.
  • Ne reste plus qu’à fixer nos réservoirs d’eau car nous ne pouvons embarquer de bouteille de plastique pour raison écologique.

Objectif, fin mars, que le bateau soit complétement prêt à 30 jours du départ avec une navigation au large en configuration de course

Restera sur le mois d’avril, les hommes et notre logistique (vêtement, nourriture, …) à préparer !

Clap de fin pour la saison 2021

Clap de fin pour la saison 2021

Après nos courses terminées mi-octobre, quelques entraînements étaient programmés pour continuer de travailler sur le bateau.

Début novembre :
4 jours de stage à Lorient, où nous avons décidé de naviguer à 2 fois 2 doubles avec l’équipage averti du JPK 10.10 Papillon (Alain et Jean-Marc) afin de partager sur nos réglages, nos modes de navigation… Une expérience très enrichissante.

Le stage se termine par un offshore du samedi 13 au dimanche matin 14 novembre. Il fallait vouloir naviguer car il commençait à faire frais ! Nous allons réussir à tenir les JPK 1030, jusqu’au Glénant, puis à l’empannage….crac ! Hale-bas de bôme non fixé dans les normes (cela avait tenu jusqu’ici), la bôme vole, sort du hale-rigide, le temps de tout remettre nous avons perdu 5 minutes, le vent est monté à 20 nœuds, les 10.30 ont un avantage en vitesse, ils nous décrochent légèrement mais cela ne sera pas suffisant pour eux. Vers 23h, nous passons la ligne d’arrivée, 15 minutes dernière le 1er, après 12h de course, cela ne sera pas suffisant, nous finissons 1er en compensé.

20 et 21 novembre : dernier week-end du Challenge d’automne à la Trinité.

Nos 2 derniers jours de navigation de l’année 2021, qui se soldent par 2 courses, 2 victoires.

La 1ère, dans peu de vent où il fallait être sur les réglages en permanence, scruter le plan d’eau pour voir où était la pression. Nous passerons la ligne 1er en réel et 1er en compensé. Un grand Merci à Groupe 5 (Patrice Carpentier) qui fait un contre bord de trop et nous offre la victoire.

La 2ème, dimanche matin, le vent ne va cesser de monter, la pluie va s’inviter… il est grand temps que cela se termine. 1er à la bouée de dégagement, nous nous ferons passer par Locmalo (A35) sous spi. Puis 2 bords de reaching, 1 bord de près, nous arriverons à ne pas nous faire décrocher pour passer la ligne en 2ème et 1er en compensé pour 16 secondes.

La saison est maintenant terminée, nous en avons bien profité, beaucoup appris sur le bateau. Il sort d’ici peu pour se mettre au sec et rentrer en travaux.

Samedi 1er et dimanche 2 mai 2021

Samedi 1er et dimanche 2 mai 2021

Premier course/entraînement en solo depuis 1 an !!!

Parti samedi matin à 10h de la Trinité pour rejoindre les Birvideaux pour un départ commun entre les Trinitains et les Lorientais. Nous sommes 11 au départ.

Je ne suis pas parti du bon côté (Je n’étais pas le seul !), j’avais compris entre le lièvre et les Birvideaux, donc à gauche de la flotte alors qu’il fallait aller à droite chercher les bascules.

Passer Groix, je cherche à aller à fond à droite, mais voyant le grain qui arrive et se décale à droite, par précaution, je pars à gauche pour le contourner sur sa bordure. 25 nœuds, à son passage avec une grosse droite. C’est top, ça va vite et dans le bon sens et j’ai l’impression qu’avec Juzzy et Mary, nous nous sauvons ! Mais juste derrière un gros trou d’air. Juzzy est passé et se sauve (on ne le reverra plus du tout). Mary et moi tombons à l’arrêt et la flotte nous revient dessus… je cherche, je cherche, je vois le vent re-rentrer (5, 10, 15, puis 20 nœuds) mais je ne suis plus sur la bonne amure, par peur de retourner dans un trou d’air, je persiste… et non, j’aurais dû être un peu plus patient, cela passait à droite après le grain (comme Laudato, Le Ptit Paimpolait, et Blue Oscar).

Arrivée à la Jument, je vois que je n’arrive pas à régler correctement mon pilote, il y a 20 noeuds, cela peut monter avant de tomber dans la nuit. J’envoie le grand spi S2 et je garde mon génois en haut pendant tout le bord, pour éviter le moindre souci de spi. Comme je ne peux laisser le bateau au pilote, je sais qu’il faudra attendre la prochaine marque pour pouvoir se reposer et manger, le vent devant baisser.

Arrivée à la marque virtuelle, il est presque 1h du matin, le vent a baissé, on repart sur une allure plus confortable et peut régler le pilote. Ça tient, maintenant les alarmes, et au dodo ! Pendant des périodes de 30 minutes, avec à chaque réveil, un contrôle du plan d’eau, des réglages, réajustement des alarmes … et cela pendant plusieurs heures. Cela se passe bien, récupère Laudato puis le Ptit Paimpolais. Blue Oscar en ligne de mire !

Après tout ira tout seul, avec juste le plaisir d’être seul sur l’eau, 10 nœuds de vent et grand soleil. Arrivée à 8h22 à Goue Vas Sud.
Je retiens que l’on n’utilise pas assez notre pilote en duo et qu’il en faut du temps pour que le réglage se fasse naturellement.

Semaine d’entraînement du 2 au 6 mars avec 3 coachs de renom : Fabien DELAHAYE, Julien PULVE, Sébastien MARSSET.

Semaine d’entraînement du 2 au 6 mars avec 3 coachs de renom : Fabien DELAHAYE, Julien PULVE, Sébastien MARSSET.

Logiquement, c’était la grande semaine de préparation pour la Cap Martinique même si, pour cause de Covid-19 à nouveau, notre traversée est à nouveau décalée d’un an, nous avons maintenu notre entraînement.

Mardi : Sortie sur l’eau avec Fabien DELAHAYE. Inspection complète du bateau pour voir ce qu’il faudrait corriger puis sortie sur l’eau pour travailler les manœuvres, le pilote et profiter de son expérience pour les améliorer.

Mercredi et vendredi : Nouvelles sorties, pour appliquer les manœuvres et travailler sur le réglage des voiles sous l’œil aguerri de nos 3 coachs.

Jeudi : Pas de vent, ce sera travail et bricolage au ponton pour continuer de diminuer la todo list des travaux.

Vendredi : Test des voiles codes zéro et A5 puis travail des départs.

Samedi : C’est la première petite course Offshore entre nous. Objectif : sortir de la baie.
Départ du ponton à 6h du matin, pour aller vers le Crouesty, pour un grand bord de spi VMG, direction l’Ouest de Belle-Ile sous un lever de soleil magnifique (si on oublie le froid…. Vent de Nord-Est ça pique !). Tour complet de Belle-Ile, un sport au début car on a gardé notre grand spi pour allonger les miles puis ce sera du près et du reaching serré pour un retour vers 15h à l’entrée de La Trinité/Mer. Nous finirons 3ème en réel, 1er en compensé sur 9 bateaux au départ.

Une bonne semaine d’entraînement, on a encore beaucoup appris et le bateau va de mieux en mieux.